Accueil principal

Le secteur du Quai des Anglais à Roberval : un bijou à découvrir

La base d’hydravions dans les années 40. La Maison des Anglais se trouve à droite de la photo. Source : Circuit patrimonial de Roberval

 

Le secteur du Quai des Anglais, situé aux abords du lac Saint-Jean, revêt une importance particulière dans le développement de la ville de Roberval. C’est à proximité de l’emplacement actuellement occupé par la scierie Résolu qu’est construit en 1888 le fameux hôtel Roberval, aussi connu sous le nom de Château Beemer. Cet audacieux projet est concrétisé par Horace J. Beemer, un entrepreneur américain travaillant dans le domaine ferroviaire. À l’époque, le territoire de Roberval et du Lac-Saint-Jean est peu développé et la colonisation y débute à peine.

Beemer ouvre son établissement peu après avoir complété la construction du chemin de fer reliant Québec à Roberval, ce qui permet d’amener visiteurs et marchandises directement à son hôtel. L’imposant bâtiment de style victorien comporte trois étages et 151 chambres ainsi que des galeries et des tourelles. Un agrandissement réalisé en 1891 augmente la capacité de l’hôtel à 257 chambres. L’établissement off re toutes les commodités modernes de l’époque à sa clientèle (aqueduc, électricité et télégraphe) ainsi que plusieurs divertissements (salles de danse et de billard, allées de quilles, accès à la plage, etc.).

La clientèle provient surtout des États-Unis, mais aussi de l’Europe et du Canada anglais; elle y vient pour la pêche à la ouananiche, la principale attraction touristique de la région à l’époque. Plusieurs dignitaires viennent également  y séjourner. Roberval est ainsi destinée à devenir la plaque tournante du tourisme au Québec, mais un incendie vient brusquement mettre un terme aux activités de l’hôtel et au développement touristique du secteur en 1908.

Quelques années plus tard, en 1920, le site du Quai des Anglais accueille la première base militaire d’hydravions du Québec. Cette base est utilisée par la suite pour la photographie aérienne et la surveillance des feux de forêt. Afin d’accommoder le personnel, un quai, une maison et un garage sont construits. Au cours des années 1930, une plantation de pins gris, encore debout aujourd’hui, y est aménagée. Le terme de Quai des Anglais émane de la forte présence d’anglophones à cet endroit. À l’époque, la population parle ainsi du Quai et de la Maison des Anglais. Cette dernière est détruite par un incendie en 1995.

En 2005, le terrain devient la propriété de la ville de Roberval. Aujourd’hui, le site est doté d’un quai pour le débarquement d’embarcations de plaisance. Un brise-lames comportant un sentier pédestre y est aménagé. L’hiver, le secteur devient la porte d’entrée du célèbre Village sur glace, qui prend forme à proximité sur le lac Saint-Jean. D’autres projets se profilent à l’horizon pour ce secteur teinté d’une histoire marquante. Au cours de la dernière année, la démarche d’accompagnement du SARP auprès d’un comité de citoyens robervalois a permis de concevoir des aménagements faisant ressortir la beauté de ce site unique.

 

Visualiser l’article tel que paru dans le Bâtisseur

Inscrivez-vous à l'infolettre

* Champs requis