Accueil principal

Le couvent ou collège blanc d’Albanel

Le collège déménagé sur des quartiers de bois, juin 1960. Collection Huguette Trottier

par Gabrielle Dufour, directrice du Service d’aide-conseil en rénovation patrimoniale (SARP)

Érigé en 1913 à Albanel, le couvent, un imposant bâtiment, sera d’abord dédié à l’enseignement. Les religieuses du Bon-Conseil y prodigueront l’enseignement jusqu’en 1952. Puis, les frères Maristes le transformeront en collège de garçons. Ils y résideront jusqu’en 1958, année d’ouverture de l’école Henri Bourassa.

En 1960, l’ancien collège est acquis par de nouveaux propriétaires pour en faire un foyer et il est déménagé en face de son site. Le bâtiment est donc monté sur des billots de bois, tourné pour en changer la façade et on le fait traverser la rue pour l’amener sur son site actuel. Faits intéressants, c’est un cheval qui était utilisé pour tourner les billes de bois et le bâtiment a été déplacé à 5 h du matin puisqu’il a fallu couper tous les fils électriques le long de la route régionale. Ce déplacement, très peu commun à l’époque, marque encore l’imaginaire de la municipalité.

L’édifice institutionnel arbore un volume classique à deux étages se démarquant par la rigueur générale de sa composition et la disposition symétrique de ses éléments architecturaux, autant en façade que sur ses murs pignons. On remarque ses nombreuses fenêtres à six carreaux, divisées en deux sections : la section du bas, à auvent (quatre carreaux) et celle du haut, fixe (deux carreaux). L’entrée se démarque par une porte double en bois, mince et allongée, surmontée d’une imposte vitrée à carreaux. Des chambranles moulurés mettent en valeur les ouvertures. Pour couronner le tout, un parement de bois à gorge habille l’ensemble.

Le bâtiment fut maintes fois repris et rénové par différents propriétaires depuis sa construction. Toutefois, il conserve ses attributs architecturaux les plus importants qui permettent encore de le reconnaître aujourd’hui. Actuellement, le SARP accompagne le nouveau propriétaire pour planifier divers travaux de rénovation. Il souhaite mettre en valeur ce bâtiment en intégrant des fenêtres plus traditionnelles, assurer sa pérennité en procédant à des travaux d’isolation et poser un nouveau revêtement. Gageons que cet édifice rempli d’histoire sera encore présent longtemps dans cette municipalité.

Inscrivez-vous à l'infolettre

* Champs requis