Accueil principal

La maison rurale traditionnelle

Photo ancienne datant des années 1950. Coll. Famille Dufour

Milieu fertile à l’agriculture ou à l’élevage de bétail, le Saguenay–Lac-Saint-Jean compte beaucoup de maisons traditionnelles liées à un ensemble de bâtiments agricoles.

C’est le cas de cette magnifique maison de ferme centenaire vernaculaire à deux versants droits, située au 1320, chemin Saint-Michel à Alma. Construite par Ovide Roy en 1912, cette maison modeste recouverte de bardeaux de bois est une fière représentante de l’architecture rurale bien que, dans les années 1960, elle ait subi, avec l’ère de la modernisation des matériaux, de sérieuses modifications telles que :

  • le recouvrement du bardeau de cèdre par un revêtement métallique dans les pignons et un revêtement de Masonite sur l’ensemble des murs;
  • le remplacement du bardeau de cèdre de la toiture par un bardeau d’asphalte;
  • le remplacement des garde-corps en bois par de nouveaux en fer forgé;
  • la modification de la taille, du modèle ou la condamnation de certaines fenêtres.

Sa volumétrie inchangée de nature sobre à deux niveaux, en plus de sa cuisine d’été, lui confère un haut niveau d’authenticité. Depuis les années 2000, elle a la chance d’être reprise par des propriétaires passionnés qui ont à cœur de lui redonner son charme d’antan. Par exemple, les nouveaux propriétaires ont pris le temps de revenir à l’ancien bardeau de cèdre, délicate opération et minutieuse inspection, étant donné les percements faits par les clous utilisés lors de la pose du Masonite et qui devaient être scellés pour assurer l’imperméabilité du revêtement. De plus, de nouvelles ouvertures au modèle traditionnel retrouvent tranquillement leur place dans celles qui ont été autrefois condamnées.

Vous remarquerez que la façade de la maison fait dos à la route, ce qui est plutôt rare dans l’implantation d’un bâtiment ancien. Cela s’explique par le fait qu’à l’époque de cette construction le rang Saint-Michel était tout autre. Il longeait la façade gauche, tout en donnant accès à la cour avant, comme on peut l’apercevoir sur la photo historique. Avec le rehaussement des eaux en 1926, la configuration du chemin dut être révisée et il contourna la maison pour longer l’ensemble du lot 11 et, finalement, déboucher sur l’avenue du Pont Nord.

Saviez-vous que les cultivateurs ajoutèrent à la maison-cour des bâtiments indépendants répondant à d’autres vocations que celles de la grange et de l’étable, tels les poulaillers, les écuries, les porcheries, les laiteries et les fournils ? L’ensemble, ainsi dispersé, était moins vulnérable au feu et assurait une agriculture de subsistance et d’autarcie. On retrouve encore quelques bâtiments de ferme détachés près de cette maison, bien que plusieurs, tels la porcherie et le poulailler, aient été démolis.

Photo de la maison et de l’étable vers 1930. Coll. Famille Dufour

 

1320, chemin Saint-Michel, Alma. Photo aérienne prise en 2016. Coll. Étienne Boulanger.

Visualiser l’article tel que paru dans Le Bâtisseur

Inscrivez-vous à l'infolettre

* Champs requis