Accueil principal

Hôtel Champlain – Hôtel Windsor

Esquisse SARP illustrant les travaux projetés par le propriétaire

Construit vers 1905, l’hôtel Champlain, majestueux bâtiment de trois étages, situé au 165, rue Marcoux à Roberval, fait face à la voie ferrée. À l’époque, sa vocation est d’accueillir les voyageurs descendant du train et de leur offrir le logis. Vingt-cinq chambres sont disponibles. Les deux galeries superposées longeant les façades avant et latérale gauche sont remarquables. Elles se composent de poteaux et de barrotins tournés, d’aisseliers à motifs et de lambrequins ouvragés. De plus, un imposant mât domine le petit fronton de la façade avant. L’ensemble du bâtiment est recouvert d’un revêtement de bois. Des chambranles détaillés complètent l’ornementation autour des fenêtres à auvent, disposées de manière rigoureusement symétrique sur l’ensemble des trois étages.

C’est en 1951 que l’hôtel est racheté et renommé l’hôtel Windsor. Un agrandissement sera effectué quelques années plus tard pour y construire une taverne. En 1960, le bâtiment est complètement transformé au goût du jour. Le troisième étage est démoli pour laisser place à un toit plat, le revêtement de bois est remplacé par des revêtements de crépi et de pierres et des détails d’ornementations clinquants, comme des auvents métalliques, sont ajoutés au-dessus des fenêtres. Ces rénovations transforment complètement l’aspect général du bâtiment, et son style architectural d’origine devient méconnaissable. La particularité frappante de l’hôtel Windsor à cette époque est l’installation d’une enseigne de 50 pieds sur le toit et visible à des kilomètres à la ronde.

Le commerce est finalement vendu et connaît quelques difficultés. Il est dans l’obligation de fermer ses portes en 1980. Il sera transformé en édifice à logements dans les années suivantes. Encore aujourd’hui, le bâtiment a cette vocation. Les propriétaires actuels souhaitent le maintenir en fonction et projettent des travaux de rénovations pour le mettre en valeur et harmoniser l’ensemble de ses façades. Le SARP a ainsi pu les accompagner dans la planification des différents travaux à entreprendre et en connaître davantage sur ce bâtiment digne de mention.

Hôtel Champlain, 1940. Centre d’archives et Société d’histoire Domaine-du-Roy

Visualiser l’article tel que paru dans Le Bâtisseur

Inscrivez-vous à l'infolettre

* Champs requis