Accueil principal

Des rénovations en respect du caractère patrimonial de la Maison des Bâtisseurs!

Quelques précisions sur les rénovations en cours à la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean.

Depuis quelques années, certaines composantes extérieures de la Maison des Bâtisseurs (qui abrite la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean) montraient des signes d’usure et de vétusté. Bien qu’avec un certain recul le bâtiment semblait en bon état, il y avait des infiltrations d’eau derrière la brique et dans la toiture. En effet, la brique s’effritait par endroit et quelques-unes commençaient même à se détacher. De plus, une partie des ornementations en bois était pourrie, de même que les cadres de fenêtres et la base des immenses colonnes qui ornent l’entrée principale.

Comme plusieurs personnes ont pu le constater, des travaux d’envergure sont maintenant commencés sur le bâtiment dans le but de lui redonner son allure d’antan et de le préserver encore longtemps.

C’est la Ville d’Alma qui a octroyé le contrat de restauration et cette dernière tient à préserver l’intégrité de ce bâtiment patrimonial. L’édifice est sujet à la même règlementation PIIA que le quartier Isle-Maligne et l’ensemble des travaux prévus ont été approuvés par le SARP et par le service d’urbanisme de la Ville d’Alma. C’est la firme Éric Painchaud Architectes & Associés qui a préparé les devis de la restauration et c’est l’entrepreneur Isofor qui réalise les travaux.

Un revêtement de brique au fini peigné et de même couleur que l’actuel sera reposé sur l’ensemble des façades et les ornementations trop abimées pour être conservées seront reproduites à l’identique en bois. Le seul changement de matériaux concerne les tablettes des fenêtres ainsi que les bases des colonnes qui seront fabriquées en béton, afin d’éviter que le bois ne pourrisse prématurément et ainsi améliorer leur durabilité. Notons que les tablettes de fenêtres en béton étaient courantes à l’époque sur les bâtiments d’envergure en maçonnerie, donc cette modification mineure respecte le cachet et l’époque de construction de l’édifice.

Au terme des travaux, en novembre prochain, l’ancien hôtel de ville d’Isle-Maligne datant de 1936 n’aura rien perdu de son lustre d’antan et il sera comme neuf pour la saison estivale 2018! D’ici là, n’hésitez pas à communiquer avec nous pour plus d’informations.

Inscrivez-vous à l'infolettre

* Champs requis